Édition - nº 236
L’Aleph

Édition - nº 235
L’arrivée

Édition - nº 234
Sachez toujours ce qui est le mieux pour vous

Éditions précédentes

accueil  |  a propos de l'auteur   | éditions précédentes  
 


Édition nº 70

Réflexions du guerrier de la lumière

Réflexions du guerrier de la lumière

Les défauts et les qualités

     Un guerrier de la lumière connaît ses défauts, mais il connaît également ses qualités.
     Certains de ses compagnons ne cessent de se plaindre : " Les autres ont plus de chance que nous. "
     Ils ont peut-être raison, mais un guerrier de la lumière, loin de se laisser paralyser par un tel constat, cherche à valoriser au maximum ses qualités.
     Il sait que le pouvoir de la gazelle réside dans la légèreté de sa course, celui de la mouette dans la précision avec laquelle elle vise le poisson. Il a appris que le tigre ne craint pas l'hyène parce qu'il a conscience de sa propre force.
     Un guerrier s'efforce de savoir sur quoi il peut compter. Il vérifie toujours son équipement, qui se compose de trois éléments : la foi, l'espoir et l'amour.
     Si les trois sont présents, il n'hésite pas à aller plus loin.

Croire sans crainte

     Le guerrier de la lumière croit. Comme les enfants croient.
     Parce qu'il croit aux miracles, les miracles commencent à se produire. Parce qu'il a la certitude que sa pensée peut changer sa vie, sa vie se met à changer. Parce qu'il est sûr qu'il va rencontrer l'amour, cet amour se présente.
     Il lui arrive d'être déçu. Parfois, il est meurtri.
     Alors il entend les critiques : " Quel ingénu ! "
     Mais le guerrier sait que c'est le prix à payer. Pour chaque défaite, il a deux conquêtes à son actif.
     Tous ceux qui croient le savent bien.

Dans les moments difficiles et dans les moments heureux

     Un guerrier ne partage pas sa tente avec quelqu'un qui veut lui faire du mal. On ne le voit pas non plus en compagnie de ceux qui ne désirent que " consoler ". Il évite celui qui n'est à ses côtés qu'en cas de défaite. Ces faux amis veulent prouver que la fragilité est payante. Ils rapportent toujours de mauvaises nouvelles. Ils tentent toujours de détruire la confiance du guerrier - sous le couvert de la " solidarité ".
     Lorsqu'ils le voient blessé, ils fondent en larmes, mais, au fond de leur cœur, ils se réjouissent que le guerrier ait perdu une bataille, ne comprenant pas que cela fait partie du combat.
     Les vrais compagnons d'un guerrier sont à ses côtés tout le temps, dans les moments difficiles et dans les moments de facilité.

L'ennemi caché

     Ses amis demandent au guerrier de la lumière d'où lui vient son énergie. " De l'ennemi caché ", dit-il.
     Les amis demandent qui est cet ennemi.
     Le guerrier répond : " Quelqu'un que nous ne pouvons pas frapper. "
     Ce peut être un gamin qui l'a battu au cours d'une bagarre d'enfants, la petite amie qui l'a quitté quand il avait onze ans, le professeur qui le traitait d'idiot.
     L'ennemi caché devient un stimulant. Quand il est abattu, le guerrier se rappelle qu'il ne sait pas jusqu'où peut aller son courage.
     Il ne pense pas à la vengeance, parce que l'ennemi caché ne fait plus partie de son histoire. Il pense seulement à accroître son adresse, pour que ses exploits fassent le tour du monde et parviennent aux oreilles de celui qui l'a meurtri autrefois.
     La douleur d'hier fait sa force d'aujourd'hui.

Du bréviaire de la chevalerie médiévale

     Voici ce que dit le bréviaire de la chevalerie médiévale :
     " L'énergie spirituelle du chemin utilise la justice et la patience pour préparer ton esprit.
     " Tel est le chemin du chevalier. Un chemin à la fois aisé et difficile, parce qu'il oblige à laisser de côté les choses inutiles et les amitiés imparfaites. C'est pourquoi, au début, on hésite tellement à le suivre.
     " Voici le premier enseignement de la chevalerie : tu effaceras ce que tu as écrit jusqu'à présent dans le cahier de ta vie : inquiétude, manque d'assurance, mensonge. A la place, tu écriras le mot courage. En commençant le voyage avec ce mot et en le poursuivant avec la foi en Dieu, tu arriveras là où tu dois arriver. "

L'art du réveil

     Le guerrier de la lumière se réveille à présent de son rêve.
     Il pense : " Je ne sais pas affronter cette lumière qui me fait grandir. "
     La lumière, cependant, ne disparaît pas.
     Le guerrier se dit : " Des changements que je n'ai pas la volonté de réaliser vont être nécessaires. "
     La lumière est toujours là, parce que la volonté est un mot plein de ruse.
     Alors les yeux et le cœur du guerrier commencent à s'accoutumer à la lumière.
     Déjà elle ne fait plus peur ; il se met à accepter sa Légende, même si cela signifie courir des risques.
     Le guerrier a dormi très longtemps. Il est naturel qu'il se réveille petit à petit.

 
Édition 70
online português   english   español   italiano     
Copyright @ 2007 Paulo Coelho.
Le Guerrier de Lumière Online est une publication mensuelle sur le site www.paulocoelho.com.br. Son contenu peut être distribué gratuitement sur Internet et reproduit sur des pages dont l'accès est gratuit, à condition que la source soit citée comme suit : Guerrier de Lumière, une publication www.paulocoelho.com.br.
L'auteur se réserve le droit de modifier ces conditions à tout moment.
Traduction: Françoise Marchand Sauvagnargues.

 

Paulo Coelho